Carrière professionnelle : les opportunités dans la biométrie

La biométrie présente beaucoup d’avantages et offre d’innombrables opportunités aux entreprises. Etant dans le domaine de la TIC, elle présente également des avantages pour la recherche et la création d’emploi. Il est effectivement tout à fait possible d’avoir une carrière professionnelle dans ce domaine. Voici un petit guide à cet effet.

Les caractéristiques de la biométrie

La biométrie est un système d’identification qui permet de distinguer une personne à l’aide de ses traits physiques, biologiques et génétiques. Elle facilite l’authentification de celle-ci via des documents spécifiés et uniques, son empreinte digitale par exemple.

Dans la catégorie de la biométrie morphologique, l’analyse de l’empreinte digitale est la plus répandue. Propre à chaque être humain, ce type d’empreinte peut renfermer une multitude de signes spécifiques communément appelés minuties. En outre, la biométrie est axée sur le système de reconnaissance faciale qui fonctionne par l’analyse de la morphologie du visage.

La biométrie biologique, quant à elle, se fonde sur l’étude des données biologiques de l’individu. Elle se base surtout sur l’étude des caractères biologiques tels que la salive, le sang et l’ADN. Enfin, on peut mentionner la biométrie comportementale. Elle se concentre sur l’analyse des comportements ou de l’attitude de la personne.

La biométrie dans le monde professionnel

Grâce à cette nouvelle technologie, vous pouvez avoir de nombreuses opportunités de carrière. Puisqu’elle est utilisable dans différents secteurs, il est plus facile de s’y intégrer. Vous avez la possibilité de proposer un système de sécurité dans les entreprises, que ce soit pour les informations, les bases de données ou les renseignements personnels des salariés.

Dans le secteur aérien, vous pouvez assurer le contrôle des mouvements des passagers grâce à la biométrie. Avec l’aide des documents adéquats comme le passeport biométrique, il est possible de faciliter le quotidien des passagers. Ce type de passeport permet l’identification de son utilisateur peu importe où il se trouve. L’enregistrement en ligne, l’enregistrement de la carte d’embarquement sur mobile et le dépôt de bagage automatique seront également simplifiés.

La biométrie permet aux agences gouvernementales de solutionner les crimes par vérification des antécédents par exemple. Elle peut aussi servir d’aide dans l’éradication des fraudes électorales et identitaires. Elle permet également de lutter contre les différents actes terroristes.

La biométrie pour le développement d’un pays

Chaque entreprise peut penser à opter pour la biométrie car elle présente beaucoup d’avantages. Une énorme perspective de carrière se présente, que ce soit dans les recherches au niveau des laboratoires, dans la gestion de projets ou dans l’administration. Cela peut ainsi contribuer au développement du pays.

Et c’est exactement ce qu’a fait Albert Karaziwan en investissant dans le continent africain. Grâce au groupe Semlex dont il est le fondateur, il propose des services sécuritaires pour contrer la fraude identitaire.

En effet, le groupe Semlex peut concevoir des documents d’identification biométrique comme le passeport, le permis de conduire, la carte de fonctionnaire et tout ce dont vous avez besoin pour plus de sécurité. Animé par l’ambition de toujours innover, Albert Karaziwan peut être un modèle d’inspiration pour les jeunes.

Qu’est-ce que l’Open Innovation ?

L’ère du numérique a apporté de nombreux bouleversements, notamment pour les consommateurs. Pour pouvoir suivre cette évolution, les entreprises misent sur l’Open innovation. Qu’entend-on ainsi par open innovation ?

L’origine du terme

L’auteur du terme

L’Open innovation se traduit littéralement par Innovation ouverte, parfois par Innovation distribuée ou Innovation partagée. L’idée a été principalement introduite par James F. Moore, un membre du conseil consultatif international de Harvard AIDS Institute. L’auteur a d’ailleurs souligné son opinion concernant l’importance de la collaboration par rapport à celle de la concurrence. À ses dires, les entreprises ont tout à gagner, en multipliant leurs partenaires innovants. James F. Moore se focalise ainsi sur la coopération et non sur la compétition.

Le vulgarisateur du terme

Le terme Open innovation a été vulgarisé dans les années 2000 par Henry Chesbrough, un enseignant chercheur travaillant dans une université de Berkley. Le professeur décrit l’innovation ouverte comme la capacité d’une entreprise à s’ouvrir aux expertises en extérieur, afin de multiplier les idées et stratégies innovantes. Ces termes ne seront introduits en France que quelques années plus tard. L’Open innovation a d’abord touché le domaine des télécoms avant de s’introduire à travers tous les secteurs (banque, communication, santé, etc.).

L’open innovation

En quoi consiste-t-elle ?

Le concept d’innovation ouverte s’est démocratisée à l’apogée de l’ère numérique. L’open innovation s’est matérialisée grâce aux partenariats des entreprises avec les laboratoires de recherches. À partir de ce moment, les sociétés se sont efforcées d’accepter l’intervention d’acteurs externes, notamment celle des communautés d’experts du numérique. Cette méthode permet, par la même occasion, aux entreprises de répondre aux nouvelles attentes des consommateurs connectés.

Quels sont ses objectifs ?

Les entreprises ont tout intérêt à adopter cet état d’esprit, pour de multiples raisons. L’innovation ouverte assure effectivement la compétitivité de votre société grâce aux procédures de numérisation. De plus, ce process dématérialise et varie les offres afin d’attirer plus de prospects. Cette méthode novatrice favorise de surcroît le gain de temps grâce à l’utilisation d’outils performants. Au final, ces objectifs tendent à optimiser l’image de votre entreprise.

Comment adopter l’Open innovation pour votre entreprise ?

En se rapprochant des consommateurs et des start-ups

L’open innovation consiste à encourager l’ensemble des salariés à se rapprocher des clients afin d’optimiser les produits ou services. À ce propos, il suffit de rester à l’écoute des consommateurs. Pour ce faire, la collaboration avec les start-ups est la définition même de l’open innovation. Par ailleurs, le cabinet de conseil spécialisé dans l’innovation digitalisée UMI propose son assistance, afin d’aider les entreprises à adopter cet état d’esprit au sein de leur stratégie de développement.

En travaillant la dimension organisationnelle

Les grandes entreprises se doivent de former les cadres ainsi que les managers aux principes de l’Open innovation. À leur tour, ces derniers pourront transmettre cette nouvelle culture d’entreprise à la masse salariale. D’ailleurs, le cabinet d’étude UMI propose son appui pour favoriser l’esprit d’innovation au sein de votre société. Pour ce faire, cette entreprise spécialisée se focalise sur la participation d’acteurs externes.

5 conseils pour booster votre marketing d’affiliation

Il existe une méthode très pratique et très connue pour monétiser un site internet et pour générer des revenus réguliers. Il s’agit de l’affiliation. C’est une option assez simple et pratique, mais elle requiert néanmoins une étude au préalable. En effet, la rémunération dépendra des services et des produits sélectionnés ainsi que de votre capacité à les promouvoir. Pour vous aider, voici quelques points à respecter pour mieux booster votre marketing affiliation.

Pour booster son marketing d’affiliation, il faut commencer par améliorer ses propres actions

Avant toute chose, il faut commencer par définir les objectifs de l’affiliation. Vous devez impérativement vous poser des questions sur les raisons de votre campagne d’affiliation, car ce n’est qu’ainsi que vous pouvez définir la rémunération que vous souhaitez, les leviers d’acquisition et les diverses créations publicitaires. Il est donc crucial de déterminer quel genre de compagne vous souhaitez réaliser au cours de votre programme marketing affiliation.

Par la suite, vous devez travailler sur l’optimisation de votre taux d’audience. En effet, ce taux est très important, car plus vous aurez d’internautes consultant votre site internet, plus le nombre de clics sur les liens affiliés augmenteront. Pour développer l’audience, il vous faut créer un contenu de qualité avec des articles innovants qui pousseront les gens à consulter régulièrement votre site. Il faut par ailleurs, tout mettre en œuvre pour bâtir une bonne audience.

Pour réussir à tirer un maximum de profits d’une affiliation, il faut également veiller à produire un contenu adéquat. Vos cibles peuvent devenir aussi larges que réduits, mais dans tous les cas, le contenu de vos articles doit être spécifique. Pour réussir à générer un maximum de clics, il est impératif d’adopter un ton et une ligne éditoriale adaptés aux produits et services à promouvoir. Vous devez vous assurer de publier un contenu qui correspond à votre communauté et en accord avec les exigences des annonceurs.

Faire le bon choix de plateforme et mettre en place une relation de confiance

La réussite d’un programme dépend également du choix de la plateforme à laquelle vous allez vous affilier. Actuellement, le nombre de plateformes qui proposent ce programme est de plus en plus élevé, mais chacune d’entre elle a des fonctionnalités et des conditions qui leur sont propres. Vous pouvez alors choisir en tenant compte de certains critères comme les délais de paiement, les campagnes proposées, les commissions, etc.

Et enfin, il faut savoir qu’afin de vous assurer que votre programme soit régulièrement mis en avant, il faut également tout mettre en œuvre pour entretenir un bon contact avec votre réseau ou plateforme de diffusion. Ne négligez surtout pas les échanges, car ce n’est qu’en gagnant sa confiance que vous pouvez le fidéliser et l’inciter à mettre en avant votre programme. De plus, vos actions pourront ainsi être récompensées à leur juste valeur.

Le programme d’affiliation et les sites de voyage

Actuellement, on constate que les sites de voyages font partie des sites les plus concernés par les programmes d’affiliation. Ces programmes s’adressent notamment aux personnes qui disposent d’un blog de voyage et qui souhaitent optimiser ses revenus tout en partageant ses expériences. On constate que de nombreux sites proposent ces programmes. Parmi eux, des agences de voyages en ligne qui proposent une multitude de produits et services. Ainsi, une personne qui possède un blog peut s’associer gratuitement à la marque.

Fondation François Sommer : quand respect et chasse se côtoient

Différentes associations sont créées pour la protection de l’environnement. Elles revivifient en l’homme la compréhension du vrai sens du respect de la nature. C’est ainsi que le club de la chasse et de la nature a été fondé pour que les amateurs de la nature aient le respect envers la vie sauvage. (www.fondationfrancoissommer.blog)

Pourquoi la chasse avec raison ?

La chasse est une activité qui rapproche l’homme aux animaux. En effet, elle doit être pratiquée selon les règles éthiques pour que l’homme ne soit pas un simple prédateur de gibier. C’est la raison d’être de l’association, en d’autres termes afin de permettre la pratique de chasse avec raison. On doit exercer la chasse en suivant la règle de la conscience. De plus, le club de la chasse organise des rencontres pour que les membres puissent partager leurs points de vue sur la nature. Ce qui cultive l’amour de la vie animale et sa protection.

La chasse est permise si elle est pratiquée selon les normes déposées par la Fédération interdépartementale des chasseurs. Mais, ce n’est pas tout le monde qui peut chasser. Les membres du club de la chasse savent exactement les réglementations y afférentes..

Nous pouvons seulement chasser dans les endroits spécialisés autorisés.. Il existe un parc pour cette pratique à l’instar du Parc de Bel-Val. Ce parc dispose un musée de la faune sauvage. La chasse est interdite en dehors des endroits spécifiés par la Fédération des chasseurs.

But de la chasse raisonnée

La chasse raisonnée a pour but de créer un sentiment de protection de la nature et de la vie sauvage. Grâce à la chasse éthique, nous utilisons les ressources de la nature avec respect et à bon échéant.

En tant que sport, la chasse regroupe les membres dans un cercle d’amour. Ils ont un même point de vue sur la nature. La chasse les unit vers un seul but. Le but, c’est de conserver les ressources de la nature, respecter la nature et donner sens à la vie animale.

Les conditions de la chasse

La chasse est soumise à des conditions prédéfinies par le club de la chasse et de la nature. D’abord, les membres du club doivent passer un examen pratique du permis de chasser. Donc chaque chasseur doit respecter les règles éthiques de la chasse.

Les membres doivent disposer d’un permis de chasse pour pouvoir chasser. Le club de chasse propose des formations adéquates à cet effet, surtout pour bien respecter la nature..

La chasse est une activité qui construit la personnalité. Si elle est pratiquée avec sagesse, elle peut restaurer le respect de la vie animale. La fondation François Sommer, fondée en 1964 assure l’avenir des ressources naturelles en préservant la nature. Différents pôles ont été mis en place au sein de la fondation tels que la culture, la nature et la réflexion. Ceci, afin d’inculquer à ses membres le gout et l’amour de la vie sauvage et de la nature..

Les mots à ne pas prononcer quand on est entrepreneur

Nous avons travaillé avec des centaines d’entrepreneurs dans le cadre de notre pratique de conseil. Sans exception, tous ces dirigeants d’entreprise sont tombés dans une de deux catégories — nous les appelons « les désespérés » et « les inspirés ».

Nous ne voulons pas être négatifs. Mais c’est un fait que les seuls dirigeants qui ressentent le besoin de changer quelque chose dans leur entreprise (et qui ont donc besoin de notre aide) appartiennent à l’un de ces deux groupes.

Les entrepreneurs désespérés

Les entrepreneurs désespérés nous appellent parce que quelque chose ne va pas avec leur organisation. Ce quelque chose pourrait être d’ordre financier : les revenus et/ou les profits peuvent être en train de diminuer, ou les dépenses peuvent être hors de contrôle. Et ils savent que s’ils ne font rien, leur entreprise risque de ne pas survivre.

Nous recevons également des appels de la part d’entrepreneurs qui travaillent beaucoup trop d’heures et sont désespérés de retrouver un semblant d’équilibre dans leur vie ; ils ont besoin d’aide pour déléguer leur travail à d’autres. Si vous savez ce que nous faisons dans la vie, vous savez déjà que nous croyons qu’il faut mettre en place une infrastructure spécifique avant que quiconque puisse déléguer en toute sécurité.

Dans d’autres cas, les entrepreneurs nous contactent parce qu’ils ont des problèmes dans le milieu de travail ou de rendement de leurs employés et qu’ils ont désespérément envie de remettre leur entreprise sur les rails. Les entrepreneurs désespérés ressentent un degré de stress plus élevé que leur peur du changement. Ils ont extrêmement besoin d’aide.

Les entrepreneurs inspirés

D’autre part, les entrepreneurs inspirés ont déjà réfléchi à ce qu’ils veulent accomplir. Ils demandent de l’aide parce qu’ils ne savent pas exactement comment réaliser leur vision et amener leur organisation au niveau supérieur : ils peuvent vouloir explorer d’autres marchés, développer de nouveaux produits ou simplement s’agrandir.

Souvent, à ce stade, ils ont probablement déjà une organisation prospère, mais ils savent que cela pourrait être encore mieux. Ce sont des entrepreneurs aux grands rêves qui ont l’envie de travailler dur et d’essayer de nouvelles choses pour les réaliser.

La chose en commun

Ce que ces deux types d’entrepreneurs ont en commun, c’est la prise de conscience que leurs entreprises ne sont pas ce qu’ils veulent qu’elles soient. La cause de ce ressenti varie, mais le sentiment que quelque chose ne va pas ou n’est pas à la hauteur de leurs espérances et la volonté de demander de l’aide et d’apporter les changements nécessaires sont les mêmes. Ces entrepreneurs sont insatisfaits.

Et à cet égard, il y a de fortes chances qu’ils aient de l’avance sur leur compétition. Pourquoi ? Selon nous, le mot qui fait le plus de ravages dans une entreprise est la « satisfaction ». Les entrepreneurs satisfaits ne font rien de spécial pour leur entreprise. Ils la laissent tourner. Ils ne veulent plus faire de changements. Ils sont satisfaits du statu quo.

Ne vous méprenez pas. Nous ne pensons pas que vous devez absolument et constamment faire évoluer votre entreprise. Nous connaissons des douzaines d’entreprises qui n’ont pas vraiment changé pendant des années et qui sont encore rentables et viables. Cependant, vous ne pouvez pas devenir paresseux et espérer que les affaires continuent à bien se passer. Pourquoi ? Parce que le monde évolue à un rythme exponentiel. La technologie, la culture, les préférences des clients et des centaines d’autres facteurs changent quotidiennement. Si vous continuez aujourd’hui à gérer votre entreprise comme vous l’avez fait la semaine, le mois ou l’année dernière, éventuellement, votre entreprise deviendra obsolète.

Ainsi, pour vous assurer que votre entreprise demeure pertinente sur le marché, il faut :

Analyser vos clients

Trouvez un moyen d’obtenir un retour de vos clients. La plupart des entreprises, si elles ont un lien direct avec leurs clients, leur demandent si leur expérience a été positive ou négative. Par exemple, les employés d’un restaurant vous demanderont si votre repas est bien préparé et les caissiers à une épicerie vous demanderont si vous avez trouvé tout ce dont vous aviez besoin.

Cependant, un sondage plus formel vous permettra d’obtenir des données plus détaillées, ce qui est mieux. Il existe des dizaines de façons de recueillir des données, y compris par papier, les sondages en ligne et les groupes de discussion sur les réseaux sociaux. Utilisez les données que vous collectez pour rendre vos offres plus attrayantes pour vos clients.

Revisiter votre façon de faire

Nous partons du principe que vous avez mis par écrit votre façon de gérer votre business. Sinon, vous savez quoi rajouter à votre liste de choses à faire. Nous savons que personne ne vous paiera un sou de plus parce que vous avez bien documenté vos méthodes, mais sans ça, améliorer votre entreprise sera plus difficile. Cependant, votre façon de faire est quelque chose qui change constamment. Vous devez revoir régulièrement vos méthodes pour vous assurer que :

1. Vous êtes bien en train de suivre votre façon de faire habituelle.

2. Ce que vous faites réellement correspond à ce que vous avez mis par écrit.

3. Ce que vous faites est nécessaire.

4. C’est efficace.

Certaines personnes changent leur façon de faire en cours de route et ne mettent pas à jour la documentation. Et parfois, ces changements sont pour le mieux. Si c’est le cas, vous devez transmettre cette « meilleure façon de faire » aux autres membres de votre entreprise.

Si ce n’est pas un changement positif, il faut que l’employé ou les employés reprennent l’ancienne façon de faire telle que vous l’aviez notée dans le passé. Quoi qu’il en soit, avoir un écrit à jour de vos méthodes est important.

Vous assurer de surveiller les bonnes choses

Toutes les entreprises ont besoin d’un ensemble de mesures bien réfléchies qu’elles utilisent pour s’assurer que l’entreprise reste sur la bonne voie. Que vous tentiez activement ou non de vous développer, vous devez comprendre le rendement de votre organisation. Disposer d’un ensemble de mesures que vous examinez quotidiennement, hebdomadairement et/ou mensuellement est crucial pour savoir quand le rendement répond aux attentes ou non.

Les mesures diffèrent d’une entreprise à l’autre, mais peuvent inclure le pourcentage de livraisons livrées à temps, le nombre de ventes quotidiennes ou hebdomadaires ou pleins d’autres choses encore. L’astuce est de mesurer et d’examiner systématiquement les éléments qui sont essentiels au succès de votre entreprise.

Écouter vos employés.

Les employés qui travaillent directement avec les clients ont une position unique pour aider votre entreprise. Parce qu’ils sont au premier rang, ils entendent ce que le client dit et connaissent les capacités de l’entreprise. Ils savent quand le système ne fonctionne pas bien et quand certains employés sont sous-performants ou ont besoin de formation.

Sollicitez donc activement vos employés pour obtenir des idées pour améliorer votre entreprise. Encore une fois, il y a plusieurs façons de s’y prendre. Selon la taille et la complexité de votre entreprise, un outil en ligne sera peut-être plus efficace pour obtenir un retour des employés.

Pour toutes ces raisons : si vous voulez une entreprise constamment viable, nous vous suggérons de supprimer le mot « satisfait » de votre vocabulaire. Après tout, le monde change rapidement. Ce que les clients veulent et attendent aujourd’hui ne sera pas pareil demain. Soyez un leader aux grandes aspirations. Un entrepreneur qui n’est jamais satisfait ne sera jamais paresseux et il n’aura jamais a faire face à une situation difficile.

Comment écrire des articles absolument addictifs

Joe Sugarman  est à l’origine de certains des articles les plus addictifs et rentables jamais créés. Sauf qu’il les appelait « annonces imprimées ».
En 1986, Joe Sugarman, un rédacteur à réponse directe, a écrit une publicité pour BluBlocker Sunglasses.

Il distribue son annonce à l’ancienne, par la poste, en demandant aux lecteurs d’appeler avec leurs cartes de crédit. La réponse a été énorme. Les verres se sont vendus en un jour. Et il l’a fait encore et encore avec un assortiment de produits : calculatrices et haut-parleurs, détecteurs de fumée et thermostats, et même des jets et des manoirs.
Son succès tient à sa capacité de faire lire les gens.

Sugarman savait que les prospects qui terminaient une annonce étaient beaucoup plus susceptibles d’acheter le produit que ceux qui ne lisent que le début. Il a donc utilisé toutes les tactiques de fiançailles qu’il connaissait pour garder les gens collés à la page, accros.

Comment écrire des articles addictifs

Vers la fin de sa carrière, Sugarman a commencé à divulguer ses secrets de rédaction dans des séminaires coûteux. Pour communiquer ses vastes connaissances, il les a organisées en axiomes.

Certains de ses axiomes sont des vérités philosophiques, destinées à aider les propriétaires d’entreprise à trouver un angle de vente unique :

« Ne jamais vendre un produit ou un service. Toujours vendre un concept. »
« Vendre un remède est beaucoup plus facile que de vendre un préventif. »
« Quand vous essayez de résoudre des problèmes, n’assumez pas des contraintes qui ne sont pas vraiment là. »

D’autres sont des conseils plus pratiques, destinés à aider les rédacteurs à maintenir la participation des lecteurs tout au long de l’annonce.
Sugarman savait que les prospects qui terminaient une annonce étaient beaucoup plus susceptibles d’acheter le produit que ceux qui ne lisent que le début. Il a donc utilisé toutes les tactiques de fiançailles qu’il connaissait pour garder les gens collés à la page, accros.

1) » Le seul but de la première phrase d’une publicité est de vous faire lire la deuxième phrase. »

La Loi d’Inertie s’applique également à la copie. La sagesse conventionnelle dit que plus vous passez de temps à lire quelque chose, n’importe quoi, plus vous avez de chances de le terminer. Un lecteur engagé est comme un train, difficile à arrêter.

Mais les trains sont également lents à démarrer, ce qui signifie que la copie doit créer une forte poussée initiale.
Votre première phrase est la plus importante de votre article. Si elle n’engage pas le lecteur, alors vous avez perdu tout ce qui compte.

TAKEAWAY : Les articles addictifs commencent par une phrase convaincante.
Comment rédiger votre première phrase

La première phrase de votre article n’a rien à voir avec le sujet. Il suffit de capter l’attention, comme un coup de feu. Pour ce faire, faites votre phrase d’introduction :

Brèves : » si vous regardez beaucoup de mes publicités, vous remarquerez que toutes mes premières phrases sont si courtes qu’elles ne sont presque pas des phrases », écrit Sugarman. « Pas de longs mots multisyllabes non plus. Gardez-la courte, douce et presque incomplète pour que le lecteur doive lire la phrase suivante.
Parlé : Le dialogue implique l’action présente, ce qui est convaincant.
Si votre première ligne soulève une question, suscite la curiosité ou effraie le lecteur, il y a de bonnes chances qu’il passe à la ligne suivante.

2) »Toute communication doit être personnelle, de l’écrivain au destinataire, quel que soit le support utilisé. »

Pourquoi quelque chose d’écrit pour les masses devrait-il être lu comme un message personnel ? Parce que les gens ont soif de connexion. C’est un besoin humain fondamental, même par écrit. Les lecteurs veulent sentir qu’ils connaissent la personne derrière les mots.

La copie personnelle démolit les barrières, donnant à un lecteur individuel l’impression que l’article a été écrit uniquement pour sa consommation, son avantage, ce qui est engageant sur son visage.

TAKEAWAY :
Les articles addictifs ont un son conversationnel, comme un courriel d’un ami.
Comment écrire en conversation

Voici quelques conseils pratiques :

Utilisez la voix active parce qu’elle est facile à lire.
Utilisez l’espace blanc, car il attire l’attention du lecteur.
Utilisez les contractions parce qu’elles rendent le son de la copie informel, léger.
Utilisez des mots simples parce que personne n’est impressionné par votre vocabulaire.
Utilisez la deuxième personne parce que vous voulez que le lecteur se sente inclus.

Comme le dit l’adage, ne jamais écrire pour personne, toujours écrire pour quelqu’un.

3) » Gardez la copie intéressante et le lecteur intéressé par le pouvoir de la curiosité. »

La plupart des copies passent par des ébauches et des flux d’engagement. Certaines parties ne se lisent pas assez vite, tandis que d’autres vous ralentissent. C’est normal. Pourtant, c’est pourquoi tant de gens abandonnent ce qu’ils lisent. Le frisson se dissipe et ils s’ennuient.
L’ennui tue. Mais c’est bien parce qu’il y a un antidote : la curiosité. L’astuce est de savoir comment la planter.

TAKEAWAY :
Les articles addictifs utilisent des’graines de curiosité’.
Comment planter ces graines

Une façon d’augmenter le lectorat est d’appliquer une théorie que j’appelle « les graines de la curiosité », écrit Sugarman. « Ça se passe comme ça. À la fin d’un paragraphe, je mettrai souvent une phrase très courte qui donne au lecteur une raison de lire le paragraphe suivant. »

Par exemple :

« Alors, continuez à lire… »
« Laisse-moi t’expliquer… »
« Mais il y a plus… »
« Mais je ne me suis pas arrêté là… »
« Voilà le bon côté… »

Ces phrases poussent le lecteur vers l’avant, inconsciemment, à travers la boue. C’est un bon tour, mais rien ne motive l’engagement comme ce prochain concept.

4) » Les idées présentées dans votre texte devraient se dérouler de manière logique, anticipant les questions de votre prospect et y répondant comme si elles étaient posées en face à face ».

Lorsque vous êtes face à face ou au téléphone, vous pouvez poser des questions au fur et à mesure qu’elles se présentent. C’est un avantage que les vendeurs ont par rapport aux rédacteurs.

« Comme nous, rédacteurs, n’avons pas l’avantage d’avoir le prospect devant nous pour poser les questions « , écrit Sugarman, » nous devons créer nos annonces de telle sorte qu’elles amènent littéralement nos prospects à poser la question à laquelle nous voulons répondre « .

TAKEAWAY : Les articles addictifs ont une longueur d’avance sur le public.
Comment anticiper ce que vos lecteurs pensent

Ce processus se décompose en deux étapes :

Écrivez le titre de votre article.
En vous basant sur le titre, anticipez et répondez aux questions de votre lecteur idéal.

5) » Dans le processus d’édition, vous affinez votre copie pour exprimer exactement ce que vous voulez exprimer avec le moins de mots possible. »

Nous avons passé beaucoup de temps à monter cette publication. En fait, vous ne croiriez pas le temps que nous avons investi dans sa postproduction.

La véritable valeur de l’édition est évidente dans le produit final : un article clair, concis et, espérons-le, addictif pour le lecteur.

« Cet axiome recèle l’un des secrets les plus précieux d’une copie efficace et persuasive « , écrit Sugarman, », car c’est dans le processus de montage que vous transformez cet afflux émotionnel brut de pensées et d’idées en un diapason raffiné, harmonieux et résonnant qui vibrera parfaitement avec votre prospect « .

TAKEAWAY : Les articles sur la dépendance sont concis.

Voici une brève description des avantages d’une copie plus courte :

La vérité est que dans la rédaction, moins c’est plus. Pourquoi ? Pensez-y de cette façon : copier avec moins de mots sera lu plus souvent parce que la longueur est moins intimidante pour les lecteurs. Il permet également aux lecteurs de terminer la copie beaucoup plus rapidement.

Voilà le même message, recadré :

Dans la rédaction, moins c’est plus. Non seulement une copie plus courte est moins intimidante, mais les lecteurs la termineront plus rapidement.

Même message, la moitié des mots. Si vous lisez cet article, vous savez déjà comment y parvenir.

Maintenant c’est une question de pratique, d’effort. Commencez bientôt.

Créer un processus de facturation adapté à votre entreprise

La facturation. Ça semble assez simple, non ?
Vous envoyez une facture à un client. Ils le paient. Vous êtes riche. Yay. Malheureusement, ce n’est pas toujours ainsi que ça se passe. Et dans la plupart des organisations, la facturation désorganisée peut être un sérieux problème.

Comme la plupart des choses qui valent la peine d’être faites, créer un processus de facturation n’est pas la tâche la plus facile à accomplir.
Pour vous aider à démarrer, nous avons esquissé les bases de la mise en place d’un processus de facturation organisé pour votre entreprise ci-dessous.

En tant que PME, vous avez votre propre ensemble de dépenses à couvrir, ce qui signifie qu’il est très important que vous ayez un plan clair pour rapporter de l’argent à votre entreprise.
Pour créer des conditions de paiement claires, vous devez comprendre :

1) Quand vous voulez être payé.

Selon le produit ou le service que vous offrez, ainsi que vos propres besoins d’affaires, vous pouvez choisir de facturer hebdomadairement, mensuellement, trimestriellement ou établir un horaire personnalisé.

2) Comment voulez-vous être payé ?

Les modes de paiement désignent les canaux par lesquels vos clients peuvent payer pour vos produits ou services.
Vos méthodes de paiement approuvées jouent un rôle important dans la facilitation d’une facturation sans tracas et devraient viser à refléter vos besoins d’affaires uniques et vos engagements de confidentialité.

Ces méthodes devraient également refléter les préférences de paiement de votre client. En rencontrant vos clients là où ils se trouvent, vous leur facilitez l’exécution des paiements à temps, à chaque fois.

3) Politiques de recouvrement des créances.

Même lorsque vous disposez d’un processus de facturation organisé, le fait de traiter avec des clients non payants reste une réalité à planifier.
Lorsque vous définissez vos modalités de paiement, songez à inclure les mesures que vous prendrez si vous ne parvenez pas à régler une facture impayée.

Par exemple, vous pouvez indiquer que vous communiquerez avec le client trois fois avant de faire appel à un avocat ou à un conseiller en affaires pour poursuivre l’action. Cela vous aidera à préciser que le paiement est obligatoire et que vous avez un plan de suivi.

Création de factures

Une fois que vous connaissez vos non négociables, vous êtes prêt à créer une facture.
Il existe un certain nombre d’outils de facturation gratuits sur lesquels vous pouvez compter pour vous assurer que vous ne laissez aucune information importante en dehors de vos factures.

Facture QA

« Corrigez votre facture pour les fautes de frappe, les erreurs de change et les erreurs de calcul. Dans bien des cas, les factures sont renvoyées parce que le client refuse de payer en raison d’une erreur de facturation « , explique Simon Speirs, professionnel de la finance et de la comptabilité.

Pour éviter d’envoyer au client une facture contenant des erreurs stupides, prenez le temps d’examiner chaque facture afin de vous assurer qu’elle ne contient pas d’erreurs :

Vous l’envoyez au bon contact. Les factures contiennent des informations financières sensibles. Assurez-vous de l’acheminer au bon endroit pour éviter tout problème juridique.
Vous avez des chiffres clairs. Vérifiez les lignes détaillées pour vérifier les quantités, les heures et les prix. Revoir les totaux et sous-totaux, en prêtant une attention particulière à l’exactitude des taxes et des remises.
Vous avez spécifié des détails de paiement supplémentaires. Il ne devrait pas y avoir de frais de surprise sur votre facture finale. Si vous avez ajouté quelque chose qui n’a pas déjà été discuté avec le client, assurez-vous de préciser pourquoi il est inclus.
Vous utilisez la bonne monnaie. Si vous facturez des clients internationaux, assurez-vous que toutes les conversions de devises s’additionnent.
Vous avez inclus vos coordonnées. Même si le client a des questions au sujet de la facture, incluez vos coordonnées pour nous contacter.

Livraison et suivi des factures

Il existe plusieurs façons d’envoyer votre facture à votre client. Deux des options les plus courantes ?

– Envoyez la facture par courriel ou par site Web.
– Envoyer la facture par courrier postal.

L’envoi d’une facture par voie électronique signifie que vous avez la possibilité de l’envoyer par courriel ou directement depuis votre logiciel de comptabilité ou de facturation. Il s’agit généralement d’une méthode de livraison privilégiée, car elle vous permet d’envoyer des factures rapidement, au fur et à mesure que les projets ou les commandes sont terminés.

Que se passe-t-il si je ne suis pas payé ?
Vous vous souvenez des modalités de paiement que vous avez établies au début ? Il est temps de les revoir. Cela vous aidera à déterminer si le client a ou non violé les conditions, ou s’il est en train de le faire.

Avant de faire quoi que ce soit, communiquez avec le client pour lui faire un rappel de paiement amical. Vous pouvez le faire par courriel, par téléphone ou par la poste – assurez-vous simplement d’être à la fois prompt et clair dans votre approche. Il est préférable d’envoyer plusieurs tentatives de suivi.

Si vous ne réussissez pas à sécuriser le paiement ou à renégocier les modalités de paiement après avoir effectué un suivi auprès d’un client, vous voudrez peut-être consulter un conseiller en affaires ou un avocat de confiance pour discuter des prochaines étapes à suivre pour poursuivre la facturation en suspens.

Prêt à commencer à être payé ?
Une facturation efficace ne se fait pas du jour au lendemain, alors soyez patient. L’important, c’est que vous reconnaissiez l’importance de mettre en place un processus organisé et concerté pour vous tenir au courant des activités de départ et d’arrivée, et que vous vous engagez à y apporter régulièrement des améliorations.

Comment assembler un PC efficace pour jouer aux jeux vidéo ?

Assembler soi-même son PC est tout à la fois ludique, économique et le résultat est personnalisé selon votre type d’utilisation – gamer, bureautique, polyvalent. Pour une configuration orientée gaming, l’achat des composants dans un magasin informatique est indispensable. Leader dans la commercialisation de matériel informatique de qualité en ligne et en magasin physique, GrosBill vous propose une large palette de produits. Tour d’horizon de la marche à suivre pour assembler votre PC.

Les composants indispensables

Pour réaliser une configuration personnalisée de votre PC, il est indispensable de disposer des composants informatiques adaptés. GrosBill propose à ce titre un catalogue produits très largement fourni, avec plus de 400 marques et 13 000 produits électroniques à la pointe de la technologie, qu’il est possible d’acheter directement en ligne ou en magasin informatique sur les bornes digitales, véritables gain de temps pour vos achats. Vous pouvez ensuite récupérer facilement vos achats grâce au système du « clics & magasin » et bénéficier du service après vente et des conseils avisés des experts. Les composants principaux sont :

  • Le processeur : AMD ou Intel
  • Le ventirad : pour une meilleure durée de vie de votre processeur.
  • La carte mère : AMD ou Intel
  • La mémoire vive : RAM
  • La carte graphique.

Les étapes d’assemblage

Avant toute chose, avant de débuter l’installation, pensez à vous munir d’un tournevis cruciforme et de disposer de place pour l’assemblage. Dans un premier temps, procédez à l’installation du processeur. Les connecteurs du processeur doivent s’encastrer avec les broches par des encoches. Ensuite, installez le ventirad. La partie en cuivre se positionne sur le processeur au préalable recouvert de pâte thermique, servant à la dispersion de la chaleur. Le branchement se fait directement sur la carte mère sur la broche marquée « CPU fan ». Ensuite, branchez la RAM – mémoire – de votre PC. Pour cela, l’encoche située en dessous de chaque barrette doit s’encastrer à l’intérieur des encoches de la carte mère. Ensuite, montez la carte mère à l’intérieur du boîtier. Pour cela, ouvrez les deux parois du boîtier et faites coïncider les vis avec les trous placés sur la carte mère. Une fois votre carte mère solidement fixée, installez votre alimentation. Le ventilateur de l’alimentation doit se placer en bas du PC, qu’il faudra visser. Placez ensuite vos disques durs, en les faisant coulisser dans chaque case prévue à cet effet. Enfin, pour les gamers, il est indispensable de passer par l’étape cruciale qu’est celle du montage de la carte graphique.

Le montage de la carte graphique

Le connecteur de la carte graphique vient s’encastrer directement à l’intérieur de la fiche pci express de la carte mère. Ouvrez les loquets et un système d’encoche vous aidera au positionnement. Il faudra retirer les plaques à l’arrière pour pouvoir l’installer. Appuyez jusqu’à entendre un clic. Le loquet est refermé. Cela signifie que la carte graphique est bien placée.

Assembler son PC avec le service GrosBill

Considéré comme le leader dans les technologies de pointe, à destination de tous les internautes à la recherche de composants pour leurs PC, GrosBill vous propose d’assembler votre PC clé en main, dans un délai de huit à quinze jours seulement. Des techniciens spécialisés et expérimentés réalisent ainsi le montage de votre PC en fonction de vos souhaits et à l’aide de vos propres composants. Vous est proposé un forfait comprenant le montage complet de toutes les pièces ainsi qu’à une série de tests de démarrage avec l’installation d’un système d’exploitation – OS. De cette manière, votre PC vous sera livré prêt à l’emploi et vous êtes assurés de disposer d’un outil informatique fonctionnel pour longtemps.

5 Stratégies que les start-ups peuvent mettre en place

Il y a beaucoup de concurrence dans toutes les industries. À moins que votre entreprise n’ait la chance de créer sa propre industrie, ou de devenir si omniprésente que son nom devient un verbe (c’est-à-dire « googler »), vous allez rencontrer une forte résistance de la part d’ entreprises concurrentes. Alors, comment vous démarquer et vous assurer que votre marque est toujours en tête de liste ? Chaque entreprise est confrontée à cette perspective décourageante lorsqu’elle démarre. La création d’une marque est nécessairement un exercice de construction à partir de zéro.

Mais il y a aussi des avantages à partir d’un point de vue purement pratique. Le besoin d’innover peut jouer un rôle important dans les forces de votre entreprise. Il peut vous rendre plus actifs et plus motivé que vos concurrents.

Grâce à un marketing créatif et agressif, les industries ont été façonnées et remodelées à maintes reprises. Voici cinq façons de faire passer votre entreprise de la case départ à la tête du classement !

1. Tout connaître de vos clients potentiels.

Lorsque vous créez votre marque, veillez à choisir très soigneusement votre nom de marque et vos slogans potentiels. Votre marque se traduit-elle ? Fonctionne-t-elle sur d’autres marchés ? Est-ce spécifique à un seul public ou avez-vous une portée véritablement mondiale ?

Si vous construisez votre marque à partir de zéro, commencez par trouver votre public cible et continuez à ne vous adresser qu’ à lui.

2. Ne vous limitez pas à une seule région.

L’anglais comme langue et l’alphabet romain sont parmi les formes de communication les plus courantes dans le monde. Mais il y a beaucoup d’endroits dans le monde où l’anglais n’est pas très répandu ou où votre marque pourrait avoir un sens tout à fait différent. Soyez particulièrement prudent lorsque vous vous adressez à des personnes non anglophones, car vous voulez pouvoir les servir. Créez votre marketing de manière à pouvoir vous adresser à des publics internationaux, surtout si vous êtes une entreprise en ligne. Définir d’emblée votre marque comme une marque internationale peut signifier une croissance rapide, en particulier pour les produits virtuels.

3. N’ayez pas peur de défier les meilleurs.

Si vous vous efforcez d’être le meilleur dans votre industrie, vous rencontrerez bientôt tous les autres acteurs et éventuellement le leader de l’industrie. Être rigoureux et confiant dans votre approche marketing vous aidera à convaincre certains clients d’essayer votre produit. Mais cela fera aussi que vos concurrents vous mettront sur leur liste de surveillance, ce qui n’est pas toujours facile à gérer en tant que startup.

N’ayez pas peur de pousser et de tenter de dépasser le leader du marché. Si un leader a peur de vous et permet des comparaisons entre votre marque et la sienne, votre marque ne peut que bénéficier d’être comparée aux meilleures.

4. Jouez avec vos avantages.

Que faites-vous de mieux que les autres ? Que faites-vous de mieux que les autres ? Êtes-vous plus polyvalent ? Si vous êtes en mesure de mener une opération extrêmement efficace, vous avez la possibilité de transférer ces gains d’efficacité directement à vos clients sous forme d’économies de coûts. Les entrepreneurs, les innovateurs et les pionniers seront reconnaissants si vous pouvez les aider à économiser quelques euros au début. Vous pourriez gagner un client à vie !

Trouvez ce qui permet à votre marque de se démarquer et de s’y tenir. Lorsque vous démarrez votre entreprise, ne regardez pas seulement qui sont vos clients aujourd’hui, mais aussi vos clients potentiels dans cinq ou dix ans.

5. Marketing innovant.

Menez des campagnes de marketing créatives. Établir des partenariats solides. Trouvez d’autres personnes qui pourraient avoir besoin de votre aide et donnez-leur. La plupart du temps, il suffit de mettre votre marque à la disposition de ceux qui le souhaitent. Ne donnez pas tout gratuitement, mais vous devriez toujours être à l’affût de nouvelles façons de lancer des promotions qui se démarquent auprès de votre public cible.

Vous avez un budget serré ? Trouvez quelqu’un dans un domaine connexe et concluez une entente de co-marketing. L’image de marque n’est pas une affaire d’une fois ; il faut du temps pour créer des corrélations durables.

Ce ne sont que quelques-unes des étapes et des mesures qui existent. Prenez ces étapes en considération, et espérons que vous construirez un empire à vous.

La révision de carrière que vous devriez mener à l’aube de la nouvelle année

Selon une étude du Conference Board, 52,3 % des Américains sont mécontents au travail. Cela est significatif, si l’on considère qu’il y a environ trois décennies, le pourcentage de personnes malheureuses au travail n’était que de 39,9 %. Les recherches de Gallup montrent également qu’un énorme 51 % de la main-d’œuvre américaine n’est pas engagé.

Comme l’année 2018 commence, surtout si vous n’êtes pas satisfait de votre emploi actuel, ce serait peut-être une bonne idée d’effectuer une évaluation de votre carrière. Voici quelques aspects à examiner lors de la réalisation d’une vérification de carrière :

1. Examiner vos rôles

L’une des sources d’insatisfaction et de mécontentement que la plupart des gens éprouvent à l’égard de leur travail est liée au rôle dans lequel ils se trouvent. La toute première chose que vous devriez vérifier, c’est votre rôle dans votre emploi actuel et la façon dont vous pensez que cela vous a affecté, vous et vos possibilités de carrière en 2017. Peut-on y remédier en 2018 ?

La plupart des gens ont tendance à penser que les rôles de travail sont gravés dans le marbre. Ce n’est pas le cas. Au lieu de cela, en fonction de plusieurs facteurs, vous pouvez facilement négocier un meilleur rôle pour vous-même.

2. Examiner votre régime de travail actuel

Un autre domaine de votre travail qui nécessite une vérification, ce que peu de gens considèrent, est votre régime de travail. Par exemple, si vous devez faire la navette entre votre domicile et votre lieu de travail et que votre temps s’épuise, ce qui vous amène à être très stressé tout en évitant à peine d’être en retard au travail tous les jours, il serait peut-être bon de revoir votre horaire de travail. Si vous habitez loin de votre lieu de travail, quelle est la possibilité de négocier le fait de travailler à domicile ou d’avoir quelques jours où vous pouvez travailler à domicile ? Si vous aviez fait cela en 2017, comment cela aurait-il affecté votre travail ? Et si on essayait en 2018 ?

3. Examiner votre rémunération

N’entrons pas dans le débat sur la question de savoir si l’argent peut vous rendre heureux. Cependant, il n’est pas nécessaire d’être un spécialiste pour comprendre que lorsque vous êtes sous-payé (et que vous devez travailler dur tout en étant à peine capable de payer les factures), cela aura un effet sur votre perception de votre travail ainsi que sur votre niveau de satisfaction au travail.

Vous devriez également examiner votre rémunération. Même si vous avez l’impression qu’on ne peut rien y faire, ce n’est pas nécessairement le cas. Essayez d’abord d’obtenir des données : Combien gagnez-vous par rapport à vos collègues qui font un travail similaire ? Comme nous l’avons déjà mentionné sur Glassdoor, ce n’est pas nécessairement difficile à trouver. Combien gagnent en moyenne les gens qui font votre genre de travail ? Une fois que vous aurez ces faits, cela vous aidera à décider s’il y a lieu ou non d’exiger une compensation supplémentaire en 2018.

4. Passer en revue votre santé (physique, mentale et émotionnelle)

L’un des domaines les plus importants que vous devez vérifier est votre état de santé et la façon dont il influe sur votre travail, et vice-versa. Selon certaines estimations, le stress coûte environ 300 milliards de dollars par an à l’économie américaine. On ne saurait trop insister sur l’incidence des problèmes de santé physique, mentale et émotionnelle sur la productivité et le rendement au travail.

Si vous avez passé la majeure partie de l’année 2017 à travailler sans avoir de plan pour vous assurer que vous travaillez sainement, il est important d’aborder cette question en 2018 : vous n’atteignez des niveaux de carrière optimaux que lorsque vous êtes en bonne santé dans tous les domaines.

Voici quelques idées pour aider à résoudre ce problème :
– Revoir votre alimentation-nous sommes ce que nous mangeons. Lorsque vous travaillez dans un environnement animé et animé, il est facile de tomber dans le piège de manger des aliments de mauvaise qualité. Cela aura des conséquences désastreuses.
– Développez une routine d’exercice, peu importe le peu de temps que vous consacrez à l’exercice, il vaut mieux que de ne pas faire d’exercice. Dix à 15 minutes d’exercice quotidien peuvent faire une grande différence.
– Examinez la pratique de la pleine conscience et de la méditation, celles-ci vous aideront non seulement à devenir plus concentré, mais elles peuvent aussi réduire les effets du stress sur vous.

Si la nature de votre travail est telle qu’elle affecte sérieusement votre santé, essayez de voir si vous pouvez négocier quelque chose de mieux.

5. Revoir votre approche en matière de sécurité au travail

Un autre domaine très important que vous devez vérifier est la façon dont vous abordez la sécurité dans le cadre de votre travail. C’est particulièrement important dans un monde de plus en plus interconnecté où la plupart d’entre nous dépendent des ordinateurs et de l’Internet pour effectuer notre travail.

Ignorer la sécurité peut vous coûter des opportunités au travail. Ça peut même vous coûter votre boulot. Demandez à Gregg Steinhafel, l’ex-CEO de Target. Dans le cas du piratage massif d’eBay impliquant 145 millions de comptes utilisateurs compromis, cela n’a été possible que parce que les identifiants de connexion de trois employés clés ont été compromis.

Avez-vous songé à la possibilité que vos actions compromettent la sécurité de votre organisation ? Plus important encore, avez-vous réfléchi aux implications pour votre carrière ? Voici quelques conseils : .
– Assurez-vous d’avoir une combinaison de sécurité complète, comprenant un antivirus, un anti logiciels malveillants et un pare-feu, installé sur votre ordinateur.
– Lorsque vous accédez au serveur de l’entreprise et aux fichiers sur un réseau public, assurez-vous d’utiliser un réseau privé virtuel (VPN). Même si vous n’êtes pas un expert de la technologie, vous pouvez essayer d’utiliser des services VPN populaires et faciles à utiliser comme ExpressVPN et Astrill.
– Évitez d’utiliser le même mot de passe pour vos comptes personnels et d’entreprise.