Les mots à ne pas prononcer quand on est entrepreneur

21 Mar 2018
Image Les mots à ne pas prononcer quand on est entrepreneur

Nous avons travaillé avec des centaines d'entrepreneurs dans le cadre de notre pratique de conseil. Sans exception, tous ces dirigeants d'entreprise sont tombés dans une de deux catégories -- nous les appelons "les désespérés" et "les inspirés".

Nous ne voulons pas être négatifs. Mais c'est un fait que les seuls dirigeants qui ressentent le besoin de changer quelque chose dans leur entreprise (et qui ont donc besoin de notre aide) appartiennent à l'un de ces deux groupes.

Les entrepreneurs désespérés

Les entrepreneurs désespérés nous appellent parce que quelque chose ne va pas avec leur organisation. Ce quelque chose pourrait être d'ordre financier : les revenus et/ou les profits peuvent être en train de diminuer, ou les dépenses peuvent être hors de contrôle. Et ils savent que s'ils ne font rien, leur entreprise risque de ne pas survivre.

Nous recevons également des appels de la part d'entrepreneurs qui travaillent beaucoup trop d'heures et sont désespérés de retrouver un semblant d'équilibre dans leur vie ; ils ont besoin d'aide pour déléguer leur travail à d'autres. Si vous savez ce que nous faisons dans la vie, vous savez déjà que nous croyons qu'il faut mettre en place une infrastructure spécifique avant que quiconque puisse déléguer en toute sécurité.

Dans d'autres cas, les entrepreneurs nous contactent parce qu'ils ont des problèmes dans le milieu de travail ou de rendement de leurs employés et qu'ils ont désespérément envie de remettre leur entreprise sur les rails. Les entrepreneurs désespérés ressentent un degré de stress plus élevé que leur peur du changement. Ils ont extrêmement besoin d'aide.

Les entrepreneurs inspirés

D'autre part, les entrepreneurs inspirés ont déjà réfléchi à ce qu'ils veulent accomplir. Ils demandent de l'aide parce qu'ils ne savent pas exactement comment réaliser leur vision et amener leur organisation au niveau supérieur : ils peuvent vouloir explorer d'autres marchés, développer de nouveaux produits ou simplement s'agrandir.

Souvent, à ce stade, ils ont probablement déjà une organisation prospère, mais ils savent que cela pourrait être encore mieux. Ce sont des entrepreneurs aux grands rêves qui ont l'envie de travailler dur et d'essayer de nouvelles choses pour les réaliser.

La chose en commun

Ce que ces deux types d'entrepreneurs ont en commun, c'est la prise de conscience que leurs entreprises ne sont pas ce qu'ils veulent qu'elles soient. La cause de ce ressenti varie, mais le sentiment que quelque chose ne va pas ou n'est pas à la hauteur de leurs espérances et la volonté de demander de l'aide et d'apporter les changements nécessaires sont les mêmes. Ces entrepreneurs sont insatisfaits.

Et à cet égard, il y a de fortes chances qu'ils aient de l'avance sur leur compétition. Pourquoi ? Selon nous, le mot qui fait le plus de ravages dans une entreprise est la "satisfaction". Les entrepreneurs satisfaits ne font rien de spécial pour leur entreprise. Ils la laissent tourner. Ils ne veulent plus faire de changements. Ils sont satisfaits du statu quo.

Ne vous méprenez pas. Nous ne pensons pas que vous devez absolument et constamment faire évoluer votre entreprise. Nous connaissons des douzaines d'entreprises qui n'ont pas vraiment changé pendant des années et qui sont encore rentables et viables. Cependant, vous ne pouvez pas devenir paresseux et espérer que les affaires continuent à bien se passer. Pourquoi ? Parce que le monde évolue à un rythme exponentiel. La technologie, la culture, les préférences des clients et des centaines d'autres facteurs changent quotidiennement. Si vous continuez aujourd'hui à gérer votre entreprise comme vous l'avez fait la semaine, le mois ou l'année dernière, éventuellement, votre entreprise deviendra obsolète.

Ainsi, pour vous assurer que votre entreprise demeure pertinente sur le marché, il faut :

Analyser vos clients

Trouvez un moyen d'obtenir un retour de vos clients. La plupart des entreprises, si elles ont un lien direct avec leurs clients, leur demandent si leur expérience a été positive ou négative. Par exemple, les employés d'un restaurant vous demanderont si votre repas est bien préparé et les caissiers à une épicerie vous demanderont si vous avez trouvé tout ce dont vous aviez besoin.

Cependant, un sondage plus formel vous permettra d'obtenir des données plus détaillées, ce qui est mieux. Il existe des dizaines de façons de recueillir des données, y compris par papier, les sondages en ligne et les groupes de discussion sur les réseaux sociaux. Utilisez les données que vous collectez pour rendre vos offres plus attrayantes pour vos clients.

Revisiter votre façon de faire

Nous partons du principe que vous avez mis par écrit votre façon de gérer votre business. Sinon, vous savez quoi rajouter à votre liste de choses à faire. Nous savons que personne ne vous paiera un sou de plus parce que vous avez bien documenté vos méthodes, mais sans ça, améliorer votre entreprise sera plus difficile. Cependant, votre façon de faire est quelque chose qui change constamment. Vous devez revoir régulièrement vos méthodes pour vous assurer que :

1. Vous êtes bien en train de suivre votre façon de faire habituelle.

2. Ce que vous faites réellement correspond à ce que vous avez mis par écrit.

3. Ce que vous faites est nécessaire.

4. C'est efficace.

Certaines personnes changent leur façon de faire en cours de route et ne mettent pas à jour la documentation. Et parfois, ces changements sont pour le mieux. Si c'est le cas, vous devez transmettre cette "meilleure façon de faire" aux autres membres de votre entreprise.

Si ce n'est pas un changement positif, il faut que l'employé ou les employés reprennent l'ancienne façon de faire telle que vous l'aviez notée dans le passé. Quoi qu'il en soit, avoir un écrit à jour de vos méthodes est important.

Vous assurer de surveiller les bonnes choses

Toutes les entreprises ont besoin d'un ensemble de mesures bien réfléchies qu'elles utilisent pour s'assurer que l'entreprise reste sur la bonne voie. Que vous tentiez activement ou non de vous développer, vous devez comprendre le rendement de votre organisation. Disposer d'un ensemble de mesures que vous examinez quotidiennement, hebdomadairement et/ou mensuellement est crucial pour savoir quand le rendement répond aux attentes ou non.

Les mesures diffèrent d'une entreprise à l'autre, mais peuvent inclure le pourcentage de livraisons livrées à temps, le nombre de ventes quotidiennes ou hebdomadaires ou pleins d'autres choses encore. L'astuce est de mesurer et d'examiner systématiquement les éléments qui sont essentiels au succès de votre entreprise.

Écouter vos employés.

Les employés qui travaillent directement avec les clients ont une position unique pour aider votre entreprise. Parce qu'ils sont au premier rang, ils entendent ce que le client dit et connaissent les capacités de l'entreprise. Ils savent quand le système ne fonctionne pas bien et quand certains employés sont sous-performants ou ont besoin de formation.

Sollicitez donc activement vos employés pour obtenir des idées pour améliorer votre entreprise. Encore une fois, il y a plusieurs façons de s'y prendre. Selon la taille et la complexité de votre entreprise, un outil en ligne sera peut-être plus efficace pour obtenir un retour des employés.

Pour toutes ces raisons : si vous voulez une entreprise constamment viable, nous vous suggérons de supprimer le mot "satisfait" de votre vocabulaire. Après tout, le monde change rapidement. Ce que les clients veulent et attendent aujourd'hui ne sera pas pareil demain. Soyez un leader aux grandes aspirations. Un entrepreneur qui n'est jamais satisfait ne sera jamais paresseux et il n'aura jamais a faire face à une situation difficile.